• Le temps

    Le temps.

    Qui est tu ô toi qui passe et regarde

    Quelle peut être la marque que tu laisses ?

    Ici un caillou poli, rond et bien usé,

    Là, le tronc d'un arbre que tu auras sculpté.

    Et cet humain, là, éphémère personnage

    Sur lequel à grands coups de sillons et de vagues

    Proprement dessinés, posés et puis creusés,

    Décline les minutes, les heures, les années.

    De ton poids ses épaules voûtées tombent, ploient,

    Alors que lui se voyait jeune, fort, un vrai roi

    Tu fondais sur son dos et de ton souffle chaud

    Le caressant tu lui disais : « Ne pousse pas trop. »

    Je suis le temps qui passe et toujours la place

    Existe pour moi, quoique tu dises, que tu fasses,

    Dans le miroir de l'existence je suis là,

    Toujours présent, oui, là, derrière toi, dans tes pas !

    N... 

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Sélène
    Jeudi 14 Octobre 2004 à 10:52
    A quoi sert que...
    ... je passe quotidiennement vous visiter si vous n'apaisez pas notre avidité de vous lire... ? sourire... Revenez bientot...
    2
    Tschok
    Jeudi 14 Octobre 2004 à 10:56
    Y a des blogs
    comme ça qui sont frustrants. Ils donnent envie et se retirent.
    3
    Sélène...
    Jeudi 14 Octobre 2004 à 11:01
    Coïtus interruptus...
    ... carpe diem...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :